Unis pour le prolongement de la ligne 11 du métro

La réalisation du prolongement de la ligne 11 du métro, de Mairie des Lilas jusqu’à Rosny-Bois-Perrier, est pour les élus, les habitants et les forces vives des villes du territoire concerné une priorité absolue.
Le prolongement de la Ligne 11 prévu pour l’année 2020, permettra une amélioration considérable de la desserte de près de 234 500 habitants et près de 85 000 emplois actuels, dans l’un des seuls territoires de la région parisienne à n’être desservi par aucun mode de transport lourd (métro, train, tramway). Il s’agit, au-delà du prolongement, d’un véritable projet de territoire, porté par une démarche concertée et ambitieuse de tous les acteurs locaux, pour l’est parisien si longtemps laissé à l’écart des grands projets de l’Etat.

Des restrictions budgétaires menaçaient de retarder le projet. Toutefois, lors du Conseil des ministres du 9 juillet 2014, le Premier ministre a réaffirmé que les engagements pris par le gouvernement dans le cadre de la feuille de route du Nouveau Grand Paris seront tenus et les financements nécessaires inscrits dans la loi de finances 2015.

Les membres de l’association pour la promotion du prolongement de la Ligne 11 (villes des Lilas, Romainville, Noisy-le-Sec, Montreuil, Paris, Rosny-sous-Bois, Bagnolet, communauté d’agglomération Est Ensemble et le Conseil Général de Seine-Saint-Denis) se réunissent pour un conseil municipal extraordinaire le mardi 30 septembre à 20h, en présence des partenaires de la démarche « aménagement-transport » autour de ce prolongement : Conseil Régional d’Ile-de-France, IAU, STIF, RATP, EPFIF, Caisse des dépôts.

Lors de ce Conseil extraordinaire, les élus adopteront une délibération afin de :
Réaffirmer le besoin d’un développement massif et maillé des transports collectifs dans le nord-est parisien et en particulier sur le territoire de nos villes très mal desservies.

Demander la garantie, dans la loi de finances 2015 des financements prévus pour le projet ligne 11 de métro jusqu’à Rosny-sous-Bois, conformément aux déclarations du Premier ministre.

Mandater l’APPL11 pour multiplier les rencontres, notamment avec le ministre des Transports, et le Préfet de Région ainsi qu’avec toutes les autorités concernées pour s’assurer que le protocole cadre de financement puisse être approuvé au comité de suivi du Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF) de décembre 2014.