Conseil Municipal extraordinaire pour un budget économe, efficace et utile aux montreuillois-es

1800472_672016799583289_6121247974712356251_nLe 16 décembre dernier, deux jours avant l’examen du débat d’orientation budgétaire par le Conseil municipal, j’avais souhaité vous faire part des conditions exceptionnelles de préparation du budget 2015 et partager, avec vous, les objectifs et les ambitions de la municipalité en matière de services rendus à la population et de développement de notre ville.

Le plan de réduction des dépenses publiques de 50 milliards d’euros, annoncé par le Premier Ministre, inflige, vous le savez, au budget de Montreuil une amputation de 12,5 millions d’euros d’ici à 2017. Cette mesure n’est pas acceptable. Elle est en inadéquation avec les grandes déclarations de l’Etat sur la nécessaire cohésion sociale.

Alors qu’à Montreuil, nous nous employons concrètement à faire vivre cette cohésion sociale, il est injuste qu’on nous prive des moyens de mener à bien nos missions. Cette amputation de 12,5 millions d’euros se conjugue avec des charges nouvelles incontournables comme celles engendrées par les nouveaux rythmes scolaires, qui coûteront 2,5 millions d’euros aux contribuables montreuillois.

Baisse des dotations, augmentation des dépenses : nous sommes face à une situation et à une adversité financière qu’aucun de mes prédécesseurs n’a eu à affronter. Entre 2001 et 2014, les impôts locaux ont été augmentés quatre fois.

J’ai décidé, pour ma part, de ne pas recourir à une nouvelle augmentation de ces impôts. J’ai pris cette décision, car j’estime que l’état du budget des familles de Montreuil souffre suffisamment de la stagnation des salaires et de la cherté du coût de la vie.

Pas d’augmentation des impôts locaux à Montreuil, cela signifie qu’il faut faire des choix et des économies. Ils ont été faits.

Ce refus d’augmenter les impôts et les choix qui en découlent seront soumis au vote des élus lors du conseil municipal extraordinaire consacré au budget 2015 qui se tiendra le lundi 16 février à 19 heures en salle des fêtes de l’Hôtel de ville.

Deux principes ont guidé notre travail et celui de tous les services municipaux :

– Optimiser le fonctionnement du service public local
– Dégager trois grandes priorités au travers de trois plans-avenir :

  • le plan-avenir Education-jeunesse
  • le plan-avenir Espace public (cadre de vie, propreté, tranquillité…)
  • le plan-avenir Sport

Rendez-vous donc lundi pour ce moment si important pour l’avenir de notre collectivité.