Montreuil : l’extrême droite recule, Jean-Luc Mélenchon à 40,08 et Benoît Hamon à 12,15.

Pour le peuple de France, c’est un dimanche sombre. Un dimanche sombre en particulier pour le monde du travail.

Paradoxe, c’est un dimanche sombre aussi pour les Montreuilloises et les Montreuillois, bien qu’ici avec Jean-Luc Mélenchon à 40,08 % et Benoit Hamon à 12,15 %, ces deux composantes réalisent leurs meilleurs scores. C’est un dimanche sombre pour nous qui sommes attachés à la démocratie, au progrès social, à un monde enfin apaisé, à un monde en paix, à un monde où l’humain et la nature seraient enfin respectés.

Il y a 3 ans, tout juste élu par vous aux responsabilités j’avais mis en garde sur le danger que faisait courir la politique d’austérité  contraire aux promesses faites et néfaste aux intérêts du peuple. L’austérité a été mère de frustration et de colères légitimes. Nous désignions alors le scenario que nous voyons se dessiner, hélas, ce soir.

Nous lancions l’alerte.

Mais en haut lieu, on est restés sourds.

Sourds aux scrutins électoraux qui sanctionnaient à chaque fois cette politique.

Sourds à la rue qui manifestait ses refus des lois régressives comme la loi El Khomri.

Sourds au Parlement où face à une majorité devenue introuvable : la voix des élus du peuple était écartée au profit du brutal 49.3

Nous le mesurons tristement ce soir. Cette surdité a un prix.

La gauche ne peut pas faire une politique de droite ou s’y apparentant.

A gauche, cette campagne a levé des espoirs.De grands espoirs. Mais ils sont venus se briser sur le mur de la division. Or, quand la gauche est divisée, la porte est alors ouverte à la droite, à l’extrême droite et aux tenants du libéralisme.

Chacune et chacun fera son examen de conscience. Mais aussi dure soit la douleur de ne pas être au deuxième tour de cette élection décisive, nous devons réagir.

Deux choses importent ce soir.

La première : oui faire barrage à Marine le Pen c’est mettre un bulletin Emmanuel Macron dans l’urne au deuxième tour. Vous savez le non-accueil que je lui ai réservé ici à Montreuil quand il était ministre. Mon appréciation de sa politique n’a pas changé.

Mais vous savez aussi le danger FONDAMENTAL pour notre peuple que représente  Marine Le Pen.

Elle triche, elle ment.

Croyez-vous qu’elle aurait adhéré au parti de son père, à ce parti xénophobe, raciste, anti social, anti syndicale et anti démocratique, si elle n’en avait pas partagé les idées ?

Marine Le Pen, qui heureusement n’atteint pas chez nous, à Montreuil, les 10 %, est le faux nez d’une extrême droite qui conduira notre pays à la division et au chaos, qui apportera plus de difficultés et de malheur pour le monde du travail.

Les plus anciens nous le rappellent, à Montreuil en toutes circonstances, le fascisme y a été combattu. En 2002 le premier magistrat de la ville et l’ensemble des forces de gauche de Montreuil avaient appelé comme nous aujourd’hui à faire barrage à l’extrême droite avec notre bulletin de vote.

 Mais irresponsable serait celui qui ne dit pas que si l’extrême droite en France est aux portes du pouvoir, cela tient aux politiques libérales et néo-libérales qui se sont succédées. Ces politiques sont anti populaires.

Les choix de Monsieur Macron ont été validés plus ou moins consciemment par 23,3% des électeurs. Pour battre MLP il en faut plus, beaucoup plus.

Je le dis tranquillement nous n’avons pas à donner de blanc seing à Emmanuel Macron, s’il veut rassembler il lui faudra entendre celles et ceux qui comme à Montreuil aspirent à plus de justice sociale, à un monde écologique et apaisé.

Il faut que Monsieur Macron sache que la gauche ne se livre pas à lui mais qu’elle sera attentive aux questions et demandes qu’elle a porté pendant cette campagne.

Je le répète, oui, nous ferons face à l’extrême droite. Mais là ne se limite pas notre ambition et notre action.

Et si nous ne voulons pas que ce dimanche sombre soit suivi par des années encore plus sombres il n’y a qu’une issue : créer une nouvelle unité de toutes les forces démocratiques pour faire valoir nos aspirations portées diversement par des millions de nos compatriotes et par les forces les plus vives de la nation et de notre ville, Montreuil.

Derrière l’élection présidentielle une autre bataille s’engage celle des élections législatives. Et là, rien n’est joué.

Nous avons les moyens de porter à l’Assemblée nationale une force nouvelle formée de ce que la gauche compte de meilleur en s’appuyant sur une plate-forme commune sociale, écologiste et démocratique.

Dans cette perspective, j’en appelle aux Montreuilloises et aux Montreuillois pour qu’ils s’assemblent et se rassemblent dans les quartiers, dans vos immeubles, pour battre l’extrême droite le 7 mai et en juin prochain, pour imposer à l’Assemblée Nationale une force progressiste nouvelle, seule capable de nous sortir de l’impasse dans laquelle le système capitaliste et financier nous a jetés.

Résultats sous réserves de vérifications :

  • N. DUPONT-AIGNAN 1,81%  
  • M. LE PEN 8,32 %
  • E. MACRON 25,18 %
  • B. HAMON  12,15 %
  • N. ARTHAUD 0,53 %
  • P. POUTOU 1,39 %
  • J. CHEMINADE 0,18 % 
  • J. LASSALLE 0,54 %
  • JL. MÉLENCHON 40,08 %
  • F. ASSELINEAU 1,25 %
  • F. FILLON 8,57%