Marée populaire : refusons de voir la République sociale ravalée au rang de start-up pour premiers de cordée

L’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République a accéléré de nombreux processus à l’œuvre dans notre pays depuis au moins vingt ans.

Détricotage du droit du travail, réorganisation territoriale, injustice fiscale, mise en danger du logement social, attaques contre la fonction publique et ses agents, abandon du rôle de l’État comme garant de l’égalité entre les citoyen .nes… la liste est longue des « réformes » du Président de la République qui, considérées d’un même mouvement, remettent en cause le pacte démocratique et social acté par notre peuple il y a plus de 60 ans.

Face à ces attaques coordonnées, les forces sociales de notre pays ne restent pas sans réagir.

Depuis de nombreuses semaines, cheminots, étudiants, retraités, fonctionnaires, salariés du privé, précaires, femmes et hommes de toutes conditions, se mobilisent pour défendre leurs droits et une idée de l’égalité, du progrès et de la cohésion sociale bien plus compatible avec celle que nous nous faisons – à Montreuil – de la République, de ses valeurs et de ses objectifs. 

Samedi 26 mai de nombreuses organisations syndicales, associatives et politiques se sont données rendez-vous pour faire converger les différentes luttes et donner à voir l’ampleur du mouvement d’opposition aux mesures prises depuis un an.

Ce rassemblement, c’est celui de celles et ceux déjà engagés dans l’action et aussi celui de toutes celles et de tous ceux qui, solidaires des luttes en cours, veulent faire entendre leur refus de voir la République sociale ravalée au rang de start-up pour premiers de cordée.

La ville de Montreuil, ses habitants, ses infrastructures, ses services publics a été durement impactée par les réformes gouvernementales.

Je serai donc présent à cette grande « marée populaire » qui s’organise samedi prochain et sais pouvoir compter sur la présence de chacune et chacun d’entre-vous.

Patrice Bessac, Maire de Montreuil


Restons en contact !
Pour recevoir des informations et suivre mon actualité,
je vous invite à vous abonner à ma lettre d’information.