Les candidats du rassemblement de la gauche ont gagné à Montreuil

20150329_224352Résultats définitifs dans les cantons de Montreuil :

Montreuil 2-sud :
Dominique Attia/Belaide Bedreddine (FdG) : 59,26 %
Florence Fréry/Djamel Leghmizi (EELV) : 40,74 %

Montreuil/Rosny
Magalie Thibault/Frédéric Molossi (PS) : 53,38 %
Manon Laporte/Claude Capillon (UMP) : 46,62 %

Ce soir je suis un maire heureux, et un citoyen inquiet.

Je suis un maire heureux pour deux raisons.
La première parce que 70 ans après le droit de vote enfin reconnu aux femmes, nous avons franchi une étape capitale : celle de la parité totale et définitive lors d’une élection.
Mars 2015 sera donc  à marquer d’une pierre blanche.
La deuxième raison de mon contentement, de notre contentement, tient au choix fait par les Montreuillois aujourd’hui.

En se prononçant clairement, massivement même, en faveur du binôme formé par Dominique Attia et Belaïde Bedreddine, les Montreuilloises et les Montreuillois ont choisi la voie du  rassemblement à gauche, la voie de l’union, la voie de notre slogan « s’unir pour réussir ».

- C’est cette voie, que les citoyens de Montreuil avaient appelé de leurs vœux il y a tout juste un an lors des élections municipales.
– C’est cette voie pour laquelle je travaille et milite chaque jour envers et contre tout.
– C’est cette voie que je leur ai suggéré d’adopter lors de ce deuxième tour.
– C’est cette voie que les Montreuillois viennent de consacrer ce soir par un vote clair et net.

Je viens d’évoquer l’élection réussie de Dominique Attia et Belaïde Bedreddine qui seront vos défenseurs et nos innovateurs utiles et nécessaires au sein de la nouvelle assemblée départementale.

L’autre source de satisfaction, c’est bien sur l’élection de mes camarades et amis Magalie Thibault et Frédéric Molossi notre adjoint au maire qui ont battu la droite.
Cette victoire est aussi celle du rassemblement de la loyauté aux engagements. Et nous devons féliciter Riva Gherchanoc et Florian Vigneron d’avoir su se retirer et de consacrer leurs forces au succès de Magalie et Frédéric.

J’ai dit que j’étais un maire heureux j’en ai donné quelques raisons, mais je suis aussi un citoyen inquiet.
Cette inquiétude vous l’avez compris découle des résultats nationaux.
Le parti d’extrême droite le FN  a confirmé sa poussée.
La droite qui nous a pourtant fait si mal socialement et économiquement quand elle était aux commandes de la nation, la droite donc refait surface.

L’Extrême droite, comme la droite ne cachent pas ce soir leur soif de pouvoir.

Hélas, leur nouvelle force il la tire l’un comme l’autre de ce que je considère être un échec des engagements de 2012.
Le Président de la République nous avait promis un changement positif. Le peuple a cru en lui, mais sa confiance a été détournée.
Trois ans après, les couches populaires vivent plus mal alors que la bourse, et les actionnaires et les principales banques ont retrouvé leur niveau de profit d’avant la crise.

Nos compatriotes ont sanctionné la politique du gouvernement, le Premier Ministre lui-même a reconnu leur sanction parlant même de colère.

Mais encore ne doit-il pas se contenter d’entendre. Il doit écouter et changer de registre.

Or ce soir le Premier Ministre a confirmé  les propos du président annonçant 10 jours avant les élections que quelques soient leur issue, il ne changerait rien !

Je le dis tout net, c’est un mauvais plan, le gouvernement devrait au contraire faire son examen de conscience et travailler avec les forces sociales et écologiques de ce pays pour choisir un nouveau cap.

Cette posture m’inquiète.
Trois élections nationales ont eu lieu depuis 2012. Par trois fois, les Français ont dit leur refus de la politique économique et culturelle actuelle. Et, à l’Élysée et à Matignon comme si le peuple n’avait pas parlé !
Où est la démocratie dans tout ça ? Cette démocratie qui est l’essence même de la gauche !

Mettre l’humain au centre de toutes nos décisions, c’est ce que nous avons décidé de faire à Montreuil.
Par le vote de ce soir les Montreuiloises et les Montreuilois, par le choix même des candidats qu’ils ont mis en tête,  ont réaffirmé qu’ils voulaient qu’il en soit ainsi.
«S’unir pour réussir» voilà notre force, voilà notre outil pour faire en sorte que «vivre a Montreuil soit une chance».

Mes amis je voudrais que vous réserviez vos applaudissements à toutes celles et à tous ceux qui ont permis le bon déroulement de ce scrutin et bien sur à notre personnel communal qui a consacré sa journée à faire en sorte que la démocratie puisse s’exprimer.

Vive la République !
Vive la France !
Vive Rosny-sous-bois !
Vive Montreuil !