Disparition de Michel Nicolas, figure montreuilloise des anciens combattants

C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris hier la disparition de Michel Nicolas, président de la section locale des anciens combattants en Algérie, au Maroc et en Tunisie (FNACA) depuis plus de 20 ans et président de la Maison des Combattants et de la Mémoire de Montreuil depuis 5 ans.

Michel Nicolas était une figure des anciens combattants montreuillois et son action a largement contribué au souvenir des nombreuses victimes, militaires et civiles, des combats en Afrique du Nord. Il fût notamment à l’origine de l’installation de la stèle du 19 mars 1962, au croisement des rues de Stalingrad et de Rosny ; celle-là même qui a été inauguré en novembre dernier.

Il y a huit jours à peine, en reconnaissance de ses nombreuses années d’engagement, le Ministre de l’Intérieur lui annonçait, par courrier, sa distinction dans l’Ordre National du Mérite.

J’adresse, au nom de la municipalité, à sa compagne, ses fils et à ses proches mes plus sincères condoléances et tiens à saluer le travail de mémoire réalisé par Michel Nicolas pendant toutes ces années.